Chronologie

1914

Félix Leclerc est né le 2 août à La Tuque.

1930 - 1939

                Photo Fondation Félix-Leclerc

1934

Félix Leclerc écrit sa première chanson Notre sentier.
Il est animateur de radio durant trois ans.

1937

 Il se lasse de la radio et démissionne, quitte Québec pour retourner travailler sur la terre de ses parents.

1938

 Il travaille à nouveau comme annonceur radiophonique au poste CHLN de Trois-Rivières à temps partiel.
Il écrit et réalise ses premiers sketches pour la radio.

1939

Félix Leclerc rencontre Guy Mauffette. Il entre à l’emploi de Radio-Canada, interprète sa première chanson Notre Sentier, participe à plusieurs émissions à titre de comédien.
Il travaille aussi pendant quelques semaines comme aide-embaumeur.

1940 - 1949

 Photo ©Paris-Match

1941

 La radio lui offre une certaine notoriété surtout grâce à une série d’émissions intitulées Je me souviens.

1942

 Il est membre de la troupe de théâtre Les compagnons du Saint-Laurent jusqu’en 1945.
Année de mariage avec sa première femme Andrée Vien.

 

1943

Il publie sous le titre Adagio une série de contes qu’il avait écrit pour la Société Radio-Canada. Celui-ci est bien accueilli (4000 exemplaires vendus en un mois).

1944

Il publie Allegro, une série de 12 fables, et Adante poèmes et prose poétique.

Ces deux livres sont la suite d’Adagio.

1945

Il écrit une nouvelle d’émissions pour la radio : L’encan des rêves.
Année de naissance de son premier fils Martin.

1946

Félix Leclerc déménage à Vaudreuil.
De juin à octobre, il séjourne à l’Île d’Orléans. Il écrit Le fou de l’île, un roman qui ne sera publié qu’en 1958.
Pieds nus dans l’aube sera publié en décembre.
En novembre, avec Les compagnons du Saint-Laurent, il fait une tournée aux États-Unis, plus spécialement à Boston. Il joue dans Les précieuses ridicules et Le médecin malgré lui de Molière.

1947

Les compagnons du Saint-Laurent monte sa pièce de théâtre Maluron.

1948

Il fonde avec ses deux amis une (éphémère) compagnie théâtrale sous le nom de V-L-M (Yves Vien, Félix Leclerc et Guy Mauffette).
Le p’tit Bonheur est créé le 23 octobre dans la salle paroissiale de Vaudreuil. Il écrit les chansons destinées à être chantées en intermèdes lors des changements de décors.

1949

Il publie en mai une série de treize histoires sous le titre Dialogues d’hommes et de bêtes.

1950 - 1959

Photo Gaby 

1950

 Il signe un contrat d’engagement avec Jacques Canetti pour chanter à Paris.
Il chantera pour l’ABC à partir du 22 décembre.

1951

Il passe aux Trois Beaudets, le cabaret-théâtre de Jacques Canetti et ensuite dans 40 villes françaises.

1952

Les Éditions Fides lui consacre une vitrine entière.
Il publie Le hamac dans les voiles, un regroupement de ces contes Adagio, Allegro et Adante.
En mars, le théâtre Ford du poste CBF reprend une de ses pièces : Les péchés dans le hall.

1953

Retour triomphal au Québec du «premier chansonnier de langue française au Canada» titrent les journaux de Montréal.
Il donnera une série de 10 spectacles au Café continental Dorval (Montréal).

1955

Moi, mes souliers paraît en France. C’est un récit autobiographique.

1956

En février, la Troupe du Rideau Vert présente au Québec la comédie en huit tableaux de Félix Leclerc  : Sonnez les matines.
Il écrit un téléroman pour Radio-Canada : Nérée Tousignant.

1958

Son roman Le fou de l’île paraît à Paris (il paraîtra en 1962 au Québec).

1959

Il effectue un tour de chant au Québec.
En novembre, L’ONF tourne un film sur lui : Félix Leclerc troubadour.

1960 - 1969

    Photo Fondation Félix-Leclerc

1961

Il publie Le Calepin d’un flâneur.
Le 16 avril, il est la vedette d’une grande émission télévisée Music Hall de Radio-Canada.
Il enregistre au Canada et en France 19 chansons.

1963

Il revient au théâtre. Il monte au Gésu L’auberge des morts subites le 24 janvier. La pièce sera reprise plus tard au Monument national.

1964

Il passe en deuxième partie de sa pièce Le P’tit bonheur jouée par la compagnie Théâtre-Québec.
Sortie du disque Le jour qui s’appelle aujourd’hui.
Sa première biographie paraît dans la célèbre collection Poète d’aujourd’hui au Éditions Seguers.

1966

Félix Leclerc quitte définitivement Vaudreuil pour séjourner en France.
En novembre, il quitte le Québec pour une tournée en Europe.
À l’automne, il chante au Patriotes à Montréal.

1967

Il fait une tournée en France et en Europe.
Du 1er au 10 novembre, il passe en vedette au Théâtre Maisonneuve.
Jean-Claude Le Pennec lui consacre un livre : L’univers poétique de Félix Leclerc.

1968

 Le livre Chanson pour tes yeux paraît.
Félix Leclerc fait une tournée à travers toute la France.
La télévision canadienne  présente un film sur lui. Il est la vedette de l’émission de Guy Béart, Bienvenue.
Il divorce avec sa première femme. 
Sa nouvelle conjointe, Gaétane Morin, donne naissance à Nathalie.
En décembre, il fait l’acquisition d’une terre à l’Île d’Orléans.

1969

 Il est l’acteur d’un film réalisé par l’ONF intitulé La noce n’est pas finie de Léonard Forest.
Il sort un double album intitulé Pieds nus dans l’aube.
Mariage de Félix Leclerc et Gaétane Morin.

1970 - 1979

1970

Il se fixe à l’Île d’Orléans et donne des récitals au pays et à l’étranger.
Parution de Cent chansons.
Il écrit L’alouette en colère qu’il chantera en public l’année suivante. Le disque sortira en 1972.
Année de naissance de son deuxième fils, Francis.

1971

Il est en tournée en France et en Europe. 

1972

Il chante à Madagascar et au Québec.

1973

Son roman Carcajou ou le diable des bois est publié.
Il chante au Théâtre de la ville durant trois semaine.
En février, il effectue une tournée en France, Belgique et Suisse.
Il crée la pièce Qui est le père? d’inspiration politique au Théâtre de l’île.

1974

 

Il fait une tournée de 51 spectacle au Québec.
Il publie L’Ancêtre livre d’art.
Le 13 août, J’ai vu le loup, le renard, le lion réunit sur scène, sur les plaines d’Abraham pour la Superfrancofête Gilles Vigneault, Robert Charlebois et Félix Leclerc. Ils sont acclamés par 120 000 spectateurs. 

1975

 Il chante en décembre durant sept semaines au Théâtre Montparnasse-Gaston Baty. Son récital s’intitule Merci la France.

1976

Le 16 novembre, il se retrouve sur la scène du Stadium Paris en compagnie de Pauline Julien et Raymond Lévesque pour fêter la victoire du Parti Québécois aux élections provinciales.
Le 20 novembre, Le Monde publie son texte poétique Récital au Théâtre de l’Île. 

1977

 Il crée au Théâtre de l’Île la pièce La peur à Raoul.
Reprise du spectacle et sortie du double album avec Claude Léveillé Le temps d’une saison.
Théâtre : Il entreprend sa dernière tournée en France.

1978

Il revient au Québec après sa tournée en France. Sortie de son dernier disque : Mon fils.
Parution d’un coffret de trois disques intitulé Chansons dans la mémoire longtemps.
Il collabore de nouveau avec Claude Léveillé pour l’enregistrement de deux contes pour enfants.

1980 - 1989

    Photo Jacques Aubert – Philips

1983

Inauguration du Théâtre Félix-Leclerc au Québec.

1984

Nommé membre d’honneur de l’Union des écrivains québécois.
Roger Gicquel, fervent admirateur du poète, lui consacre une émission spéciale Vagabondes.

1985

 Il est invité vedette d’une émission télévisée de Radio-Canada au cours de laquelle il chante plusieurs de ses chansons.

1986

Le chanteur Jacques Bertin lui consacre une biographie sous le titre Le roi heureux.

1988

Félix Leclerc est décédé le 8 août à l’Île d’Orléans.

1988

Félix Leclerc est décédé le lundi 8 août à huit heures du matin. Il s’est endormi parmi « les choses tranquilles » de son île d’Orléans.